Rechercher
dans les articles :

Accueil > Actualités & Publications > Les articles > Billets d’humeur > L’indemnisation du chômage des cadres à hauts revenus n’est absolument pas (...)

L’indemnisation du chômage des cadres à hauts revenus n’est absolument pas excessive

La Cour des comptes s’alarme à juste titre des finances du régime d’indemnisation du chômage. Alors que la première des recommandations de la Cour des comptes consiste à réviser le régime d’assurance chômage des intermittents du spectacle, nous nous étonnons de ce que l’écho donné par la presse au rapport de la Cour des comptes, critique principalement l’indemnisation dont bénéficient les cadres-dirigeants en soulignant qu’elle peut dépasser 6.000 € ; par mois pendant 23 ou 36 mois selon que l’intéressé est âgé de moins ou de plus de 50 ans.

Notre propos n’est pas de discuter le fait que l’indemnisation du chômage en France constitue un véritable plus social, l’un de ceux avec la prise en charge de la maladie, qui font qu’il fait si bon vivre dans notre pays.

Une simulation effectuée sur le site de Pôle emploi, permet même de préciser les chiffres ; le montant brut mensuel maximal de l’allocation payée par Pôle emploi s’élève à 6863.70 €.

Lire la suite sur le blog du cabinet ASTAE